preloader

Circuit des Rues des métiers d'Autrefois

blog-image

“La toponymie,ensemble des noms de lieux d’une région servant de point de repère géographique et spatial, des faubourgs de Puy -PUY L’ÉVÊQUE- à la fin du XIIIe siècle, est fort sommaire. Les rues portent rarement un nom …
…“La dénomination de barri del castel s’applique à l’ensemble de l’habitat subordonné, du Mercadial -Lieu de vente et d’achat- au port de la rivière.” dit encore Jean LARTIGAUT dans “PUY L’ÉVÊQUE au Moyen âge”.

Au Moyen Âge, en France, les noms de rues (odonymes ou hodonymes) sont officieux. Le nom des rues était alors attribué en fonction de leur situation ou de ce qu’elles déservaient (rue des abattoirs, place du marché, route des pins).

Au XVII siècle, la dénomination fonctionnelle change pour des noms de personnages politiques, artistes ou notables (rue Molière, place Colbert).

A la révolution, ces noms célèbres laissent place à des valeurs du moment (rue de la Liberté, place de l’Egalité, route de la Nation).

Sous l’empire, les grandes batailles donnent des idées et c’est à ce moment que l’on voit apparaître des odonymes rappelant les grandes victoires de l’empereur ou des personnages militaires (Place d’Austerlitz, rue Masséna).

Après la révolution française les noms de rue sont devenus officiels. On leur a attribué les noms en usage.

De nos jours, les noms de rues n’ont plus de nomenclature précise et un mélange de toutes les tendances historiques se retrouve dans les noms de rues d’une ville (place de la fontaine, Avenue de Wagram, Passage des alouettes, Avenue de la libération, etc…) de Culture-générale*fr.

Les corporations.

A partir du XIIIe siècle, les membres de chaque profession se regroupent en corporations qui fixent un règlement unique pour chaque métier. Les artisans se concentrent alors par activité dans une rue ou dans un quartier. Ces nouveaux statuts visent à contrôler la production et à garantir la qualité d’un produit en imposant, pour une même marchandise, les mêmes normes de fabrication dans toute une ville ou un village. Ils imposent également à chaque artisan certaines règles de comportement et de moralité.

Mais ce regroupement en métiers permet aussi à ses membres de bénéficier de l’aide de leurs confrères lors des difficultés de la vie -accident, enterrement, veuvage-.

image1, ens.

Les enseignes.

Au XIIIe siècle, avec l’extension des villes et des villages, se fait sentir le besoin de repérer certaines maisons. Les enseignes sont alors un moyen d’identification. Elles servent à signaler une profession, la résidence d’un notable …

Sillonnez le barri de PUY L’ÉVËQUE avec le plan inclus dans le livret : Circuit des rues des Métiers d’Autrefois, que vous pouvez vous procurer auprès des responsables de notre association : Une documentation et des QR codes agrémenteront votre promenade!